Mystère de la traduction et humanité diverse/une

Toudi annuel n°6, 1992

Signalons la parution en 1991 le numéro 7 de la revue Sources consacré au colloque européen sur la poésie tenu à Namur du 26 au 28 octobre 1991. Un colloque sur la poésie et sur les régions d'Europe avec des communications sur la définition de la région, les littératures des régions françaises, des conteurs africains, le problème de la traduction en poésie. A ce sujet Rose-Marie François propose l'exemple suivant  de vers allemands :

lichtung

manche meinen

lechts und rinks

kann man nicht

velwechsern

werch ein illtum!

Une première possibilité est de le traduire ainsi :

dilection

d'aucuns croient que

droite et gauche

sont des choses

que lon ne confond pas

querr elleur!

Mais la meilleure est celle-ci :

dilection

y en a

qui cloient

qu'on n'confond pas

la drauche du gloit

querr'elleur!

Miracle de la traduction dont on dit un peu trop vite qu'elle "trahit" avant de voir d'abord qu'elle transmet et qu'elle transmet d'autant mieux que, si cette transmission était impossible il n'y aurait pas d'humanité. Soit parce que tout  serait enfermé  dans sa langue. Soit parce qu'il n'y en aurait plus qu'une!