Théories de la Nation

L'article de Marcel Deprez juste après cet édito, témoigne de ce qui réunit tous nos lecteurs. Qui puise ses racines dans la Résistance - lutte des gueux pour « l'indépendance nationale». Qui rejoint les combats sur les médias, la globalisation, le néolibéralisme, l'ère du vide...

Le prolétariat doit devenir lui-même la nation (Karl MARX, Manifeste du Parti Communiste)

L'article de Marcel Deprez juste après cet édito, témoigne de ce qui réunit tous nos lecteurs. Qui puise ses racines dans la Résistance - lutte des gueux pour « l'indépendance nationale». Qui rejoint les combats sur les médias, la globalisation, le néolibéralisme, l'ère du vide...

Habermas a développé toute une réflexion sur l'identité nationale à l'heure de l'après-génocide.

Ce texte a d'abord paru en septembre 1992 dans le numéro 4 du journal République.

REPUBLIQUE - Avec le "non" danois, un certain charme européen s'est rompu. Qu'en pensez-vous?

Le texte que l'on va lire est une simple adaptation en français d'une communication orale du Professeur Ulf Hedetoft faite en anglais à l'UCL et parue dans le Cahier n°1 des Études européennes de l'Université d'Aalborg, Aalborg University, 1990.

L’idée du droit des gens suppose la séparation de beaucoup d’États voisins, indépendants les uns des autres, et bien qu’une condition de ce genre constitue déjà en soi un état de guerre( si toutefois une union confédérative ne prévient pas l’ouverture des hostilités), cette condition vaut mieux néanmoins, suivant l’idée ratio

«La fin du 20e siècle est marquée par le retour des nations et du nationalisme», constate Jacques Rupnik en observant qu'à l'Est le projet d'intégration communiste en ruine a libéré un espace où s'affirment la vitalité des nations «captives», mais aussi des conflits que l'on croyait d'un autre âge.  À l'illusion lyrique et l'unanimisme de la liberté succède la fragmentation ethnique.

Le colloque La Communauté française et après? organisé par La Revue Nouvelle, TOUDI et Les Cahiers Marxistes le 9 mai dernier a réuni une centaine de participants venant de Wallonie, Bruxelles et de l'étranger (France, Danemark, Russie, Italie) et de Flandre ( Kas Deprez,  fidèle à tous nos rendez-vous).

Il est possible de séparer nettement la nation de l’État. Dans le premier cas il s’agit d’un groupe, dans le second, d’une structure. Il est cependant difficile de raisonner sur le groupe sans évoquer tôt ou tard la structure.

Il nous arrive fréquemment de devoir recourir à des concepts sans pouvoir les définir avec précision.  De même, l'actualité médiatique nous assomme de termes qui ne sont pas davantage maîtrisés.  Parmi eux figure la notion d'identité", souvent accompagnée de vocables comme « nation », « nationalisme », « ethnique », voire « intégrisme ».

Gellner est ce théoricien de la nation bien connu dont s'inspire Jean-Marc Ferry pour développer son idée d'identité postnationale (voir République n° 4). Pour Gellner, l'identité de la nation (de la culture en un sens très proche de "ethnicité") et de l'Etat permet d'éclairer la fonction du nationalisme: l'adoption d'une même culture (d'un même langage au sens le plus large) dans un Etat permet le développement économique typique des sociétés modernes. C'est ce qui fonderait le nationalisme.

4 janvier, 2009

Cet article qui se veut plus qu'un compte rendu du livre d'Habermas Après l'État-nation, pourra servir aussi d'introduction à la grande interview de Jean-Marc Ferry que nous publierons le mois prochain sur l'État mondial et l'identité d'aujourd'hui.

Avant-Propos

Nos lecteurs connaissent bien Jean-Marc Ferry qui a eu l'obligeance de répondre chaque fois à nos invitations pratiquement dès que la revue fut fondée.

Toudi: Cela fait maintenant plus d'un an que votre livre « Choisir l'audace» est paru. Avec tout ce qui s'est produit à l'Est, quelle est encore son actualité?

TOUDI - Nous voudrions poser cette question qui nous semble essentielle à propos de la dialectique mouvement ouvrier/question Nationale: est-ce que cette question nationale n'a pas été purement et simplement instrumentalisée par le mouvement socialiste ?


Plus nous connaissons de  choses singulières,  plus nous connaissons Dieu (Spinoza)

Pierre André Taguieff

Pierre-André Taguieff est un philosophe français né en 1946 qui a mené toute sa vie des recherches sur le racisme.

23 février, 2011

La lutte des classes est un élément nécessaire de la réémergence de l'idée nationale. (E.Todd)

Le prolétariat doit s'ériger en classe dirigeante de la nation. (K.Marx)

 

Dans le chapitre IV de son livre, Bernard Wesphael s'attaque à la question du pétrole, non sans souligner au passage le fait que les Wallons ont été longtemps au sommet des révolutions technologiques en s'inspirant de l'ouvrage de la Fondation wallonne sur les Wallons de Suède et l'admiration qu'ils suscitaient encore au début du XXe siècle en Suède. Nous sommes profondément dépendants du pétro

23 mai, 2009

Voir aussi Le nouveau débat sur l'identité wallonne (ajout du 5 mars 2010)

Introduction

Parler de la Wallonie, c'est bien souvent se mettre en quête d'une définition.

[Jean Pirotte est Professeur émérite de l'Université catholique de Louvain et préside la Fondation Wallonne http://www.fondationwallonne.org/ .

27 février, 2009

(Les versions anglaise et néerlandaise de cet article n'en sont pas la traduction littérale, mais elles constituent une version très proche du présent texte rédigé en français)

11 avril, 2009

Colloque "Namur, Capitale de la Wallonie" 15ème anniversaire, 15 décembre 2001

[Nous reproduisons ici, dans le style oral dans lequel elle a été prononcée, l'intervention de notre ami Vincent Vagman qui complètera heureusement le travail historique de Jean-Pol Hiernaux dans ce même numéro.]

 

 

Monsieur le Ministre-Président,

Syndiquer le contenu