France

PAUL THIBAUD fut cité au congrès d'Amsterdam du réseau de revues (RER) en décembre 1995, où fut présentée une réhabilitation de la nation par un ami hollandais.

Nous avions publié, en janvier de cette année, une réflexion sur le sens de la réconciliation franco-allemande. Nous avions été frappé par ce qui nous semblait une mésinterprétation totale de cette réconciliation dans un article de Valérie Rosoux, Le couple franco-allemand.

Politique

Cet article est la suite d'une première étude consacrée au FDF  1

  1. 1. Le FDF au coeur des invariants transhistoriques belges
5 mars, 2010

L’entrée de Rudy Aernoudt ( http://www.liberaldemocrate.be/ ) au MR, admis le 21 février suite à un vote de l’inter-groupe parlementaire MR, mais éjecté le 23 suite à la menace de scission du FDF à la suite de cette décision donne la mesure du poids de ce parti ou fraction de parti de parti implanté à Brux

26 février, 2009

Quelques mois après la création du RWF Rassemblement Wallonie-France), et de sa section bruxelloise RBF Rassemblement Bruxelles-France), il est temps de se demander pourquoi un parti wallon, nouvelle expression politique du mouvement wallon, a pu naître au milieu des lézardes - et bientôt des décombres - du fédéralisme belge.

Ce qui suit est la simple retranscription, annoncée en couverture, des dialogues que nous avons sur le Forum de TOUDI. Je n'ai rien changé aux réponses de mes partenaires mais abrégé les miennes et supprimé l'une d'entre elles, ce qui ne nuit pas à la compréhension des choses. On verra que ce Forum permet d'aller en profondeur. [JF]

Paul-Henry Gendebien et Albert Salon circa 2002
France

Publié le 5 septembre 2009

 

5 septembre, 2009

Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards, ni patience (René Char)

D'abord, nous avons été frappé par ce qui nous semble une mésinterprétation totale de ce que signifie l'amitié franco-allemande dans un article récent de Valérie Rosoux, Le couple franco-allemand.

[Texte paru dans TOUDI mensuel n° 7/8 décembre 97, encadré et souligné par la revue]

«  Je te vengerai » avait dit le jeune Clémenceau lors de l'arrestation de son père en 1852 - « Si tu veux me venger, travaille »: toute la IIIe République est déjà dans cette réplique (...)

En relisant l'article de Bernadette Arnaud centré sur les Régions de France comparées à la Wallonie en termes de PIB/habitant, on s'est aperçu qu'en rigueur de termes la Wallonie devrait être (les chiffres pour 1998 qui nous semblent les seuls fiables et nous avons dit pourquoi), être située au 9e rang et non au 8e (sur 23 régions + la Wallonie elle-même).

Le livre de Jacques Dubois Pour Albertine (Seuil, Paris, 1997), qui est une analyse serrée d'un personnage de Marcel Proust peut être lu comme un roman et comme un roman  « national » ,  aussi surprenant  que cela puisse paraître. Le point de vue de Jacques Dubois, dans cette collection dirigée par Bourdieu est sociologique.

On sursaute en trouvant Churchill dans les Prix Nobel de littérature pour d'autres «mémoires de guerre». Chacun y voit le geste politique qu'est souvent le Prix Nobel (au moins: une répartition entre écrivains de différents pays, langues etc.). Il est difficile d'en dire autant de la «translation» de l'oeuvre littéraire de De Gaulle à la Pléiade.

Certains actes politiques initialement destinés à n'être que des parenthèses se révèlent parfois beaucoup plus persistants que prévu; il en est ainsi de la durée du mandat présidentiel français, le septennat renouvelable étant d'application depuis 1873.

Une constitution européenne ? Ce n’est ni une constitution ni une bonne chose pour l’Europe. Mais c’est un mauvais projet pour la Wallonie. et un tres mauvais projet pour la France

Le présent article est la réponse d'Attac-Liège aux propos de Monsieur François Gemenne intitulés Les contradictions d'un non ~ Regard sur une campagne référendaire et publiés dans le n° 35 de la revue trimestrielle Aide-Mémoire

Notre ami Paul Romus nous demande de publier ce texte (paru dans Wallonie-France, 2005) en réaction aux positions favorables au NON dans le dernier référendum français. Bien que nous estimons ne pas être tombés dans les travers dénoncés par Paul Romus, son argumentation classique en faveur de la Constitution européenne nous a semblé intéressante à faire connaître.

Sur le fond, les raisons de l'explosion généralisée sur laquelle nous aimerions revenir, à quelques mois de cette frénésie médiatique sur « les violences urbaines »(Rappelons à cet égard que lors de la campagne des élections présidentielles de 2002, opposant MM.

Une amie québécoise nous a envoyé cette dépêche de l'Agence France Presse dont l'analyse est tellement superficielle et  Flandro-centrée qu'elle en devient fausse. Au-delà du résultat des élections, on sent bien que les Wallons n'ont plus la place qui leur revient en Belgique.
14 juin, 2010
Syndiquer le contenu